Trois cadres pour la politique de l’innovation: R&D, systèmes d’innovation et changement transformateur

Publications

Abstract

FRENCH VERSION – La politique de la science, la technologie et l’innovation (STI) est influencée par des cadres persistants qui émergent du contexte historique. Deux cadres sont identifiés comme coexistants et dominants dans les discussions sur les politiques d’innovation contemporaines. Le premier cadre est identifié comme débutant après la seconde guerre mondiale, avec une institutionnalisation du soutien gouvernemental pour la science et la R&D sous la présomption que cela contribuerait à la croissance et adresserait la défaillance du marché dans la provision privée de nouvelles connaissances. Le deuxième cadre émergea dans le contexte de la globalisation du monde des années 1980 et son accent sur la compétitivité, et est façonné par les systèmes nationaux d’innovation pour la création et la commercialisation des connaissances. La politique STI focalise sur la création de liens, de groupements, de réseaux, et la stimulation de l’apprentissage entre les composants des systèmes, et la facilitation de l’entreprenariat. Un troisième cadre, lié aux défis sociaux et environnementaux contemporains tels quais les Objectifs de Développement Durable et appelant au changement transformateur, est identifié et se distingue des deux cadres précédents. Transformation fait référence au changement sociotechnique du système tel que conceptualisé dans la littérature sur la transition vers la durabilité. La nature de ce troisième cadre est examinée dans le but d’identifier ses caractéristiques principales et son potentiel à inciter un réexamen des deux cadres précédents. L’une des caractéristiques clé concerne son focus sur l’expérimentation et l’argument que les pays du Sud n’ont pas à s’engager dans un exercice de rattrapage pour adopter le modèle de transformation du Nord. Il est argumenté que les trois cadres sont pertinents pour l’élaboration de politiques, mais explorer les options pour une politique de l’innovation transformatrice doit être une priorité.

feedback_mix.png